Comprendre les obligations hybrides corporate émises par les grands groupes

Comprendre les obligations hybrides corporate émises par les grands groupes

Le portage obligataire est une opération qui est arrivée à séduire de nombreux particuliers ainsi que les entreprises. S'il existe une très grande diversité d'obligations, celles qu'on appelle les obligations hybrides corporate sont préférées des grands groupes. Que comprendre de ces dernières ?

Qu'est-ce qu'une obligation hybride ?

L'obligation hybride constitue un placement à la lisière de l'action et de l'obligation. Cette catégorie d'actifs possède des caractéristiques identiques aux actions et conserve en même temps, un statut d'instrument de dette.

En effet, l'obligation classique ou standard ne donne à l'émetteur aucune marge de manœuvre pour le paiement de coupons. Ce qui n'est pas le cas pour les obligations hybrides. L'émetteur a ici la capacité de suspendre, et même, d'annuler le paiement de coupons.

Le terme ‘'corporate'' stipule que les obligations sont émises par une entreprise privée. La créance est émise auprès d'un investisseur par une société afin que des fonds soient levés. Le principe ressemble à celui des obligations d'État.

Pourquoi les obligations hybrides corporate ?

Il a été remarqué que les grands groupes sont de plus en plus portés sur ce type d'actifs. C'est en effet à cause des avantages qu'ils y trouvent. Ces obligations profitent en effet, très bien aux émetteurs.

L'émetteur est plus libre

Comme cela vient d'être mentionné, l'émetteur est capable de suspendre ou d'annuler le paiement de coupons. Cette possibilité lui confère par conséquent, plus de liberté.

L'émetteur dispose de plus de fonds

Les grands groupes qui émettent des obligations hybrides corporate ont à cœur de renforcer les fonds dont ils disposent dans leurs caisses. Ainsi, les coupons achetés par les investisseurs ressemblent à une rentrée de fonds.

Les autres avantages

D'autres raisons justifient la multiplication des obligations hybrides corporate de la part des grands groupes. En effet, sur le marché obligataire, le prix à payer par un émetteur pour se financer dépend du ‘'rating'' à lui attribué par une agence de notation.

Lorsqu'elle est alors trop endettée, il est évident qu'elle obtiendra une mauvaise note. En émettant donc des obligations hybrides, l'agence de notation lui considère 50% d'encours de cette obligation comme capital. La dette contractée ne vaudra donc que pour 50% de cet encours. Ce qui permet à l'entreprise de profiter de bas taux sans alourdir son niveau d'endettement.

Les types d'obligations hybrides corporate

Dans la catégorie des obligations hybrides, on distingue deux sous-catégories.

Les obligations avec coupons cumulatifs

Ici, l'occasion est offerte à l'émetteur de différer l'échéance de paiement d'un coupon. Cependant, avant d'y procéder, les conditions de report devraient être établies au préalable dans le prospectus d'émission.

Dans le cas d'une suspension en revanche, l'émetteur sera payé au même moment que le coupon suivant. S'il advenait néanmoins, que ce dernier soit également suspendu, il se mettra en place une prolongation de la suspension du coupon précédent.

Les obligations avec coupons non cumulatifs

À ce niveau, l'émetteur suspend un coupon dans le but uniquement de l'annuler. Il faut également se référer au prospectus d'émission pour avoir une idée des modalités d'annulation.

Pour que la tâche soit beaucoup plus facilitée à ces grands groupes, certains d'entre eux n'hésitent pas à faire appel à d'autres sociétés. Sunny AM est l'une d'entre elles. Ces sociétés de portage obligataire, Sunny AM notamment, sont présentes sur le marché depuis des années et possèdent une riche expérience dans le domaine.